Soutien aux personnes en rétablissement

 

La dépendance, quelle qu’elle soit, est une maladie. Elle n’est pas un signe de faiblesse ou de mauvaise volonté comme on l’entend malheureusement encore. C’est pourquoi la Fondation Caméléon a mis en place son programme de soins doublé, d’un programme de sensibilisation et de prévention.

La Fondation vient en aide aux personnes dépendantes et plus spécifiquement aux toxicomanes. Souvent, ces gens vivent ou ont vécu des expériences très difficiles : problèmes de santé mentale et de santé physique (hépatite C/VIH, ITSS, douleurs chroniques, troubles d’identité sexuelle, etc.), difficulté à réintégrer le marché du travail après un arrêt prolongé, itinérance et même séjour en prison. Or, ces personnes ne sont pas toutes égales devant la maladie. 

L’accès aux soins en psychothérapie, en physiothérapie, en sexothérapie ou massothérapie par exemple demeure difficile pour celles qui souhaitent se rétablir, mais ne bénéficient pas d’une couverture d’assurance. Il en va évidemment de même pour les frais relatifs à une thérapie de désintoxication dans un centre spécialisé. Même les coûts liés aux transports pour les patients peuvent devenir un frein à l’atteinte des objectifs cliniques.

« On sait que la médication contribue pour seulement 30 % à 40 % du rétablissement. La psychothérapie est pourtant essentielle à la rémission. Malheureusement, les personnes toxicomanes ont la réputation d’être peu fiables. On hésite donc à leur venir en aide. Elles se retrouvent ainsi dans un cul-de-sac qui se conclut malheureusement par un retour à la consommation, un séjour en détention, en psychiatrie ou pire, un suicide. » – Dre Marie-Ève Morin

Le programme d’aide de la Fondation facilitant l’accès offre enfin aux patients une alternative aux délais trop longs dans le système de santé public et aux frais élevés du réseau privé. Pour bénéficier d’une aide, les personnes doivent être recommandées par un médecin ou un professionnel œuvrant dans le domaine.

 

À quoi servent vos dons